Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Laurent Blachier Profilé

  • Blachier
  • Je suis Illustrateur, Free Lance, graphiste, collagiste, photomonteur, caricaturiste, motamonteur, motion designer in progress et j'aime bien découper les gens en morceaux.
  • Je suis Illustrateur, Free Lance, graphiste, collagiste, photomonteur, caricaturiste, motamonteur, motion designer in progress et j'aime bien découper les gens en morceaux.

Me, myself & I

signa

Rechercher

IconOPhaGE Au TRaVaiL

Ma LiFe En 5 SeConDes

ReVivAL EigHtiEs


















Laurent Blachier dessinant une basket
en cours de dessin d'objets.

Ecole Emile Cohl (1986)













19 juillet 2008 6 19 /07 /juillet /2008 12:00

les protagonistes  (de gauche à doite):

Claude Lévi-Strauss
(1908) , philosophe,ethnologue français

Sylvianne Agacinski (1945), philosophe français
Didier Eribon(1953),philosophe français
Tariq Ramadan(1962) Intellectuel Suisse d'origine égyptienne
Maurice Barrès (1862-1923), homme politique français
Edouard Glissant (1928),ecrivain français né en Martinique



"Cela va vraiment mal lorsque vous commencez à ressembler à votre photo d'identité."
                                                                                                                       (ANONYME)

    
           
Dans la famille identitariste, chacun y va de sa petite crise d’identité : Grand papa Levi-Strauss part rendre leur dignité aux sociétés primitives tropicales car l’uniformisation de la pensée n’est pas là où on le pense. Maman Agacinzki, dans sa quête de la parité sur le plan économique et politique réaffirme l’identité sexuelle de la femme gommée par ses grandes sœurs féministes. Épanouie par ses grossesses successives, elle Met au monde deux enfants turbulents et revendicatifs: L’un, Didier Eribon , au grand dam de son arrière  grand père nationaliste, le général Momo (Maurice Barrès), milite en faveur des droits gays, lesbiens et transgenre. L’autre Tariq  Ramadan fout le bordel dans la cité, en préconisant pour les jeunes musulmans, une lecture du Coran fondamentale  et non contradictoire avec la laïcité, malgré, entre autres, le port du voile à l’école, auquel il ne s’oppose pas et la loi sur la lapidation pour laquelle il est contre. 
Le général Momo, toujours vaillant, et très agacé  par les allées et venue de chacun, déclare, un soir d’exaltation:  "ce qui bouge, me gêne" . Le lendemain, il  fait convoquer par l’armée sa famille décomposée sur ses terres natales vosgiennes en invoquant le sang, la volupté et la mort.
Lors de la grande fête familiale, après le défilé et la marseillaise, le cousin de la Martinique, Edouard Glissant, tempérant leur hystérie communautaire des familles, leur rappelle doucement qu’il appartient à chacun « d’être là et ailleurs, enraciné et ouvert, en accord et en errance. »


Le pitch ci-dessus est très librement inspiré
d'un article de Natacha Polony publié dans Marianne
  et remixé par Laurent Blachier







Partager cet article

Repost 0
Published by LAURENT BLACHIER - dans PHOTOMONTAGES
commenter cet article

commentaires